La Géographie du Canada et de sa diversité culturelle

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil

La Géographie du Canada et sa diversité culturelle

Le Canada se distingue des autres nations du monde de plusieurs points de vue. Sur le plan physique, il est surtout reconnu pour l’immensité de son territoire. Avec presque 10 millions de km2, le Canada se place 2ème du monde derrière la Russie. Cependant, contrairement aux autres grands pays de la planète (Russie, Chine, Etats-Unis, Inde, Brésil…), le Canada possède une population peu nombreuse d’environ 34 millions d’habitants, contre des centaines de millions, voire plus pour la Chine, des grandes nations citées ci-dessus. Le Canada est donc un pays vaste et peu peuplé, où les espaces naturels sont au premier rang. L’Australie partage cette même configuration, mais là où ce dernier est reconnu pour son littoral et ses déserts, le Canada est marqué par l’empreinte du nord. Environ la moitié du pays est atteinte par le « permafrost » ou « pergélisol » - des sols gelés en permanence. Et la grande majorité de la population habite à moins d’environ 200 km de la frontière sud du pays.

Sur le plan socio-économique, le Canada se classe systématiquement chaque année dans les 10 premiers pays du monde (voire souvent dans les 5 premiers) selon l’Indice de Développement Humain (http://hdr.undp.org/fr/statistiques/). Nous y trouvons donc une qualité de vie exceptionnelle à l’échelle mondiale.

Culturellement, le Canada est aussi un des pays les plus diversifiés de la planète. Fondé par des vagues d’immigration provenant surtout de l’Europe, le Canada accueille aujourd’hui des immigrants de toutes les nations. Par exemple, à Toronto (la plus grande ville du Canada), presqu’une personne sur deux est née à l’étranger ; ajoutons à cela les enfants d’immigrants de première génération et nous constatons que dans le centre économique du pays, les canadiens « de souche » sont minoritaires. Peu de villes de cette taille dans le monde connaît autant de diversité. Progressivement, la diversité culturelle est devenue une composante intrinsèque de l’identité canadienne. Le « mosaïque » culturel participe à la définition même de ce qu’est un canadien. Cette perspective, assez unique dans le monde, n’est pas seulement le fruit du hasard ou de l’histoire, mais elle relève d’une politique explicite de « multiculturalisme » au Canada. Cette approche est intégrée explicitement et directement dans la procédure d’immigration du pays et le service de multiculturalisme est une composante de ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration (http://www.cic.gc.ca/francais/multiculturalisme/index.asp).

Carte administrative du Canada

Ceci est une carte animée, déplacez votre souris dessus pour activer les différentes zone. Cliquez pour plus de détails.

Ce site web est dédié à la présentation du caractère multiculturel du Canada selon une analyse régionale. La diversité culturelle varie fortement d’une région à l’autre du pays et l’objectif de ce site est de quantifier et décrire les disparités régionales. Il se décompose en deux parties. Dans la première, les aspects physiques et socio-économiques sont présentés par provinces et territoires afin de bien vérifier que la diversité culturelle s’appuie non seulement sur des liens culturels préexistants, mais aussi sur des forces d’attractivité variables selon la région. Dans une deuxième partie, une fois que nous avons compris la logique régionale du pays, la diversité culturelle sera abordée à l’aide de graphiques et d’entretiens filmés de spécialistes.

Quelques conseils sur l’utilisation de ce site : 1) Ce site web est composé de 4 médias de communication : du texte, des cartes, des graphiques et des entretiens filmés. Il a été créé avec l’objectif de valoriser les approches multimédias et dynamiques qui sont plus difficiles à exploiter dans un livre classique. Dans les modules qui suivent, la porte d’entrée est fréquemment une figure ou une carte, et le texte descriptif apparaît en second plan. N’hésitez donc pas à cliquer sur les images pour révéler le contenu. 2) Les modules suivent une certaine logique pédagogique mais ils ont été conçus pour être le plus autonomes et indépendants possible. Vous pouvez donc naviguer selon vos besoins en priorité et non pas forcément en suivant les modules du début à la fin.

Les sources de données : Les données pour les graphiques proviennent du site de Statistiques Canada . Elles ont fait l’objet d’un traitement graphique afin d’être présentées non pas sous forme de tableaux, comme c’est le cas sur le site de Statistiques Canada, mais d’histogrammes. Les provinces et territoires sont ordonnés de la manière suivante : les provinces d’abord d’ouest en est, les territoires ensuite, aussi d’ouest en est. Ainsi, chaque graphique présentera les tendances dans l’ordre suivant : Colombie-Britannique (C-B), Alberta (ALB), Saskatchewan (SASK), Manitoba (MAN), Ontario (ON), Québec (QC), Nouveau-Brunswick (N-B), Nouvelle-Ecosse (N-E), Ile-du-Prince-Edouard (I-P-E), Terre-Neuve et Labrador (T-N_L), Yukon (YUK), Territoires-du-Nord-Ouest (T-N-O), Nunavut (NUN).

La majorité des cartes proviennent de l’Atlas du Canada en ligne (http://atlas.nrcan.gc.ca/site/francais/index.html). Certaines ce ces cartes ont été modifiées à partir de cartes dans Bone R.M., The Regional Geography of Canada (2002, 2nd edition). Ce livre a également contribué à certaines descriptions des régions physiques du Canada, ainsi qu’en tant que complément aux histogrammes par endroit.

Pour ceux qui s’intéressent à la politique d’immigration et de multiculturalisme au Canada, le livre d’Andrew GRIFFITH, Policy Arrogance or Innocent Bias: Resetting Citizenship and Multiculturalism, (http://multiculturalmeanderings.wordpress.com/books/policy-arrogance-or-innocent-bias-resetting-citizenship-and-multiculturalism/) décrit l’évolution historique du multiculturalisme au Canada et les changements introduits par le gouvernement Harper actuel. Nous vous le recommandons fortement.